Les romans de Chris

Les romans de Chris

Lignes de sang de Gilles Caillot

 

 

 

 

Préface : Richard Grangon, écrivain à la dérive, voit dans son prochain roman l'ultime chance de relancer sa carrière. Isolé dans une maison de campagne, il veut que son texte soit noir et sanglant, angoissant, aux antipodes de ses précédents livres, plutôt édulcorés. Mais la tranquilité de sa retraite va être soudainement ébranlée. Via d'obscurs réseaux du web, il est manipulé et poussé à bout par un mystérieux tueur denué de toute humanité. Sa période d'écriture se transforme petit à petit en véritable cauchemar...

de leur côté, les lieutenants Depierre et Amarante de la criminelle de Lyon, traquent depuis longtemps un homme qui sème sur sa route des cadavres de jeunes femmes, horriblement mutilés. L'enlèvement de Camille, leur coéquipière, les précipitent en enfer...

 

 

Mon avis : la préface parle d'elle-même et l'on s'attend forcément à vivre une lecture intense.

Il ya Richard, auteur sentimentale qui se converti dans le polar mais à quel prix ? Dès le moment où il franchit cette maison de campagne, des émails, des codes envoyés par un dévoué inconnu le propulse en enfer. Manipulé, il ne peut que suivre les directives qu'on lui donne.

 

" L'image s'afficha en un éclair, lui projetant ses pixels térrifiants au visage.  Il avait en face de lui la représentation absolue de la souffrance. La femme au centre du cliché était en pleine agonie. Les yeux révulsés, la bouche tordue par le martyre, elle exprimait une douleur insoutenable"

 

 

De l'autre côté, ces flics qui cherchent à tout prix à comprendre le modus operandi de ce tueur sanguinaire, qui martyrise ses victimes et retire leur utérus dans une symbolique macabre. Leur collègue Camille va d'ailleurs en faire les frais et se retrouvrer prise aux mains de ce prédateur. L'enquête s'accelère avant que d'autres victimes viennent s'allonger sur la table du légiste dans une course poursuite intense.

 

 

Les chapîtres sont courts mais sans ambiguïté, Gilles Caillot ne laisse pas de répits dans des détails inutiles et nous embarque dans un monde où la virtualité du jeu et la réalité se mélangent dans une intrigue qui ne s'éssoufle pas. Décodages, précision, un fin inattendue, tous les éléments sont réunis pour un cockail de réussite.

 

Après L'apparence de la chair tout aussi glaçant, Gilles Caillot est un auteur à suivre. A partir du moment où vous tenez l'un de ses livres en mains, soyez sûr que vous ne le lâcherez plus...

Alors...prêt pour le grand saut ?

 

 

 

Biographie : 

Né en 1967 à Lyon il a toujours été un grand passionné de littérature fantastique et de romans noirs. Il a connu mes premiers émois littéraires en lisant des auteurs tels que Stephen King, Jack Vance, Jean-Christophe Grangé et plus récemment Maxime Chattam. Consultant dans les technologies de l'information, rien ne le destinait à devenir un auteur de romans policiers.

 

 

406 pages

17,90 euros

 

Site de l'auteur :

//gillescaillot.blogspot.fr

 

 

Site de l'éditeur :

//www.editionsdutoucan.fr

 

Autre chronique :  Dubruit danslesoreilles



26/10/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres